14 juin 2024
Société

Voter ça sert à rien !

Share Button

Aujourd’hui je suis tombé sur plusieurs publications qui partageaient un extrait de l’émission « Ce soir ou jamais » du 5 septembre 2014, et le documentaire « J’ai pas voté », publié le 6 septembre sur un blog.

Les propos de Étienne Chouard sont très intéressants, je suis presque entièrement d’accord avec ses constats (EDIT : J’ai dit « presque » et j’ai dit « avec ses constats », et je ne parle que de cette vidéo). Mais ce qui m’a gêné ce sont les commentaires, qui reflètent un fort mouvement, celui des « non votants ».

C’est pour ça que je ne vote plus, ça sert à rien !

Aujourd’hui ceux qui ne votent pas le disent, et surtout en sont fier : « Je participe au débat en affirmant que je ne vote pas ! ».

Si vous ne vous étiez jamais trop posé la question, je peux imaginer qu’après avoir vu les explications d’Étienne Chouard vous puissiez vous aussi vous dire « Oui ça sert à rien… C’est pas une démocratie… ».

Bien sûr, les candidats qu’on nous propose ne sorte pas de nulle part, on n’arrive pas en haut des listes sans rien, les 500 signatures n’importe qui ne peut pas les obtenir.
Bien sûr les gens en place font tout pour faire en sorte d’y rester, regardez l’UMP et le PS se taper dessus mais agir de la même façon une fois en place, regardez les sortir la carte FN « qui fait peur » dès que la côte de popularité se casse la gueule, comme Valls en ce moment.

On n’a que deux partis susceptibles de gouverner, PS et UMP, les autres servent à ouvrir des débats, avoir des petites idées ici et là, et à faire peur. Le FN, ça fait peur, PS et UMP le disent, bon l’UMP un peu moins parce que ça s’est vu qu’ils piquaient les idées et les discours, mais bon si y a une occasion, ils le rediront.

C’est vrai que ça ressemble à une démocratie, et que ça n’en est pas tout à fait une.

Mais peut-on clairement affirmer que voter ne sert à rien ? Je ne pense pas.

Prenons juste les chiffres, c’était la rentrée la semaine dernière, un peu de mathématique ça fait du bien.

Voici les résultats du premier tour de l’élection présidentielle 2002 (source Wikipédia) :

  1. Jacques Chirac : 19,88%
  2. Jean-Marie Le Pen : 16,86%

 

Ce soir là, j’ai cru que tout le monde devenait fou, c’était la fin du monde, Le Pen au deuxième tour. Je m’amusais à les écouter (enfin pendant un temps, ils ont fini par me saouler), et je répondais : « Chirac sera président, vous inquiétez pas… ».

Je travaillais pour une société qui faisait les résultats des élections, vous savez la petite animation qui s’affiche pour afficher le grand gagnant. Ils ont prévu les visages pour tous les résultats, mais le grand visage pour le gagnant, on leur a commandé juste Chirac, pas besoin de faire Le Pen. Dans un sens c’est flippant, mais bon, à quoi bon payer pour un truc qui n’a aucune chance de servir ? Ils sont pas cons non plus.

Ah, je parlais de mathématiques !

Voici à nouveau les résultats du premier tour de l’élection présidentielle 2002, avec juste une donnée supplémentaire (source Wikipédia) :

  1. Abstention : 28.4%
  2. Jacques Chirac : 19,88%
  3. Jean-Marie Le Pen : 16,86%

En fait le meilleur score, c’est celui des abstentionniste.

Mathématiquement, si 15% de ces abstentionnistes avaient voté Arlette Laguiller, et les 13.4% restant François Bayron, on aurait eu un deuxième tour complètement différent.

Mathématiquement donc, voter ça peut servir, parce qu’avouez que ça faisait mal au cul de voter Chirac, mais qu’il n’était pas question de voter Le Pen pour autant…

Cette fois, on avait 28.4%, sur les dernières élections c’était moins important, mais quand même suffisant pour changer significativement les résultats.

Ces gens qui disent ne plus vouloir voter sont les déçus de droites et de gauche, il n’y a pas encore beaucoup de déçu du FN ce n’est qu’une question de temps, alors à priori si on continuait dans cette réflexion le FN serait de plus en plus au second tour, assurant pendant encore longtemps d’après moi la victoire de l’adversaire direct.

Ces déçus ne feront pas la révolution, car parmi eux il y en a trop qui ont peur de perdre leur confort de vie, mais en décidant de ne pas voter, ils empêchent des petits partis d’exister, et donnent un sacré coup de mains aux grands partis qui les ont déçu.

C’est l’abstention ou voter qui ne sert à rien ?

Oui, mais pour qui voter ? Faudrait pas non plus qu’on fasse n’importe quoi !

Oui, je suis d’accord. Mais après tout, faire n’importe quoi, c’est eux qui ont commencé.

Évidemment si il y avait un candidat parfait, tout le monde voterait pour lui, mais ça n’est pas le cas. Il ne faut jamais croire qu’un candidat sera bon. Faites comme moi, je donne 0% de confiance par défaut, il faut ensuite la gagner. Ceux qui sont déçu sont ceux qui partent en donnant 100% de confiance, et qui enlève des points au fur et à mesure, et ça peut aller très vite…

Je pense que les élections, c’est choisir le moins pire, et exclure ceux qui ont déjà été en place parce qu’ils ont été fatalement nuls.

C’est le seul conseil que je peux vous donner.

Sinon il y aurait la solution du rassemblement pour le plus nul, histoire d’être sûr que ça déconne, que ce soit la catastrophe, et qu’on soit obligé de faire une sixième république. Mais comme je le disais plus haut, parmi les abstentionnistes, il y en a beaucoup qui ne souhaitent pas vraiment la révolution de peur de perdre leur petit confort…

Oui, c’est désespérant, désolé, mais on parle politique là, je pouvais pas finir sur une note optimiste.

Share Button