De l’intérêt de choisir le pire format pour partager quelque chose…

J’avais déjà parlé des tutoriels vidéos qui se résumerait en une capture d’écran et deux lignes de texte, mais s’il n’y avait que ça…

Depuis plusieurs années, on constate que les gens décident volontairement d’utiliser le pire format possible pour partager quelque chose, notamment le texte.

Au lieu d’écrire un article, on fait une vidéo pendant la quelle on lit son texte, c’est plus long, impossible à lire en diagonale, les gens aiment ça parce qu’ils écoutent à moitié ce que vous racontez en faisant autre chose, alors que si ils devaient vous lire ils seraient peut-être obligé de se concentrer, dur.

Les gens veulent partager de courtes vidéos qui ne pèsent rien, mais les transforment en GIF qui pèseront 10 fois plus.

Les gens veulent faire une capture d’écran prennent parfois en photo leur écran avec leur téléphone portable, même lorsque la fonction capture d’écran est possible, et qu’elle sera bien plus optimisée et plus rapide à partager.

On veut partager une citation, plutôt que d’utiliser quelques octets de texte qu’on copie colle, on créé une image 100 fois plus lourde, qui sera enregistrée et repartagée, prenant un coup de compression jpg à chaque passage.

texte_image_de_merde

Mais pourquoi ?

C’est juste pour mettre le lien de son site dessus pour se l’approprier ? Mais on ne peut pas cliquer sur le lien, on ne peut pas copier coller le texte, quel est l’intérêt ?

Et puis, quelle est la cible de ces images-textes ?

Quand on partage un texte en utilisant un format image, est-ce que c’est parce qu’on vise ceux qui ne regardent que les images dans les livres ?

moriarty_image_texte

Est-ce que tout ça n’aurait pas commencé quand on a créé l’ascii-art ? Des images faites avec du texte ? D’ailleurs, notez que maintenant on enregistre l’ascii-art au format image…

KrillinQue nous réserve l’avenir !? Des vidéos de livres en braille ?

Oui, le futur me fait peur pour des tas de raisons.