Diesel, chienne d’assaut du Raid tuée à Saint-Denis, le hashtag #jeSuisChien vous choque ?

Il y a toujours à peu près les même réactions quand des gens s’attristent de la mort d’un animal sur les réseaux sociaux.

Les premiers partagent l’info, et parmi leurs contacts qui pensent que ce n’est pas si important que ça, il y en a parfois qui ont l’impression que ça devient la seule info partagée parce qu’ils la voient deux ou trois fois au milieu de 250 autres trucs, et ils finissent par avoir l’impression qu’on n’en fait trop.

Ils font rapidement une légère fixation, et puis font comme si il y avait une compétition ou je ne sais quoi. Incapable de laisser les gens s’émouvoir pour ce qu’ils veulent, il faut qu’ils ramènent leur grande gueule et essaye d’expliquer pour qui ou quoi s’indigner, tranquillement installés dans leur canapé avec leur téléphone dernier cri.

Mais je ne leur jette pas la pierre, ça m’arrive aussi de trouver qu’on en fait trop sur un sujet, et je ramène moi aussi ma grande gueule.

J’ai eu le coup hier soir, j’ai regardé vite fait les infos, et j’avais l’impression que le fait que ce soit une femme qui se fasse péter en morceau (au nom du RAID visiblement, parce qu’au final ça les a aidé à chopper ses potes qui se sont pris les gravas dans la tronche) était trop mis en avant : « Vous vous rendez compte ? Une femme ! ».

On s’en fout non ? C’est la première femme a se faire exploser sur le sol français ? J’en suis même pas sûr, et puis de toute façon on s’en balance, on va lui filer sa médaille de « première explosée de France » à titre posthume ? C’était une personne devenue dangereuse, homme ou femme, on en a rien à foutre non ?

J’ai probablement fait une fixation moi aussi… Ou pas, vu le ton employé, mais j’avais envie d’ouvrir ma grande gueule en tout cas.
Comme là, j’ai envie d’expliquer aux gens d’arrêter de nous casser les couilles quand on est triste de voir un animal mourir.

Pourquoi s’émouvoir pour un chien ?

Le chien, c’est que c’est un outil pour le RAID, un outil vivant, qui a été choisi et entraîné.
Cette chienne ne faisait pas « son job », elle n’a pas postulé avec son CV pour devenir membre du RAID, elle faisait ce qu’elle faisait comme ma chienne quand je lui dis « va chercher », une sorte d’amusement avec son maître quoi, c’est pas une innocente qui s’est pas faite tuer parce qu’elle était là au mauvais moment comme ces gens qui sont allé voir un simple concert vendredi, non c’est une innocente certes, mais surtout un animal qui n’est pas une cible pour ces connards de terroristes, elle n’agit pas pour se venger, pour l’ordre ou quoi, on l’a balancée sur des gars qu’on savait armés, elle faisait son exercice-jeu, sans imaginer une seule seconde qu’elle se ferait tirer dessus quand elle allait rentrer dans cette pièce.

Donc oui, on peut être ému, en parler ne veut pas dire que ça compte plus que le reste, ça s’ajoute juste à tout ce qui nous a foutu les boules depuis ce vendredi soir, 13 novembre 2015.

J’ai donc une pensée pour le chien, et pour le maître qui savait surement qu’en la faisant rentrer dedans il la condamnait.